" A la rencontre du sensible"

 

→Contenu :

Arts Visuels ( dessin, peinture, sculpture, installation)

→ Objectifs :

Approche d’une ou plusieurs techniques plastiques en mettant en avant la notion de travail et de sensibilité. Le but du cours n’étant pas la réussite mais l’expérimentation de la sensibilité de chaque étudiant au travers d’une ou plusieurs techniques plastiques. Le cours se terminera par une petite exposition mise en place par les étudiants en collaboration avec l’artiste intervenant.
Dynamique du cours: En 12 séances de 3 heures nous allons approcher la notion de sensibilité et d’expression de cette sensibilité au travers des arts plastiques. Ce cours n’est pas un cours de théorie de l’art mais un cours d’expérimentation des divers médiums. Toutes personnes est doté d’une sensibilité qui lui est propre. Le but de ce cours sera d’accompagner les étudiants dans la création d’une ou plusieurs oeuvres à l’aide du médium de leur choix. Personne ne né « génie », mais tout le monde peu le devenir. Dans ce cours nous mettrons en avant l’écoute, l’observation, l’échange et le travail de la matière. Ne plus avoir peur d’expérimenter, mettre la notion de réussite à la poubelle et dédramatiser la notion d' »échec ».

Formulaire d'inscription

Jour horaire prix

→ Vendredi

→ 13h30 à 16h30

→ Frs 900 .-              (12  cession 1)

→ Frs 675 .-               (9 cession 2)

Session 1

( 12 séances)

20-27 sept. 2022

04-11 oct.

01-08-15-22–29 nov.

06-13-20 déc.

 

Session 2

( 12 séances)

10-17-24-31 janvier  2023

07-14-21-28 février

07-14-21-28 mars

 

 

Selim Boubaker

Brute, pure, intrinsèque. Tels seraient les mots pour qualifier l’oeuvre de Selim Boubaker. Cet artiste né le 26 août 1991 à Morges, érige son univers, pièce par pièce, en peignant et en sculptant.

Fasciné par le symbolisme, la ruine, la mémoire et l’oubli, il développe sa recherche par un Bachelor en Arts visuels à la HEAD, Genève de 2013 à 2016. A la suite de quoi, il tente d’élargir son champs d’application sous l’aile du MasterTRANS toujours à la HEAD en 2016-2018, où il cultive sa vision socio-culturelle de l’art. Cette dernière se matérialise par le biais d’une recherche autour du jeu d’échec. Cependant, le cadre proposé par le MasterTRANS ne lui convient pas et il décide de quitter la HEAD avant l’obtention de son diplôme pour se consacrer entièrement à sa pratique artistique.

Telle une véritable quête identitaire, la question de l’inhérence et de la pensée est la source de toute son oeuvre:

«Je suis ce que je fais» murmure-t-il. Ces toiles sont parsemées de symboles picturaux et architecturaux, parfois dissimulés, et de couleurs dont lui seul connaît la signification. Des colonnes, des figures, des architectures, des mains ou encore des sculptures se succèdent au coeur de ses toiles, toutes pareilles semble-t-il. Erreur cependant.

Chaque peinture, chaque sculpture raconte son histoire, des brides de pensées et de rêves, au coeur desquels on se laisse doucement bercer. Le souvenir, le rêve et la spatialité sont les mots d’ordre de cet artiste.

Issu d’une famille de déracinés, il utilise la peinture et la sculpture pour se façonner un monde qui lui appartient pleinement, dans lequel il peut sans limite questionner l’intime et le sensible, confronter l’environnement et le sujet. Focalisation sur les mains : elles sont pour lui le guide fondamental de la création, language brut d’une honnêteté à toute épreuve.

 

Session 3

( 9 séances)

24 avril 2023

01-08-15-22-29 mai

12-19-26 juin

 

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir une expérience optimale de navigation. En continuant de visiter ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies.

J’ai comprisEn savoir plus